Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
le Dim 14 Jan - 1:18
550 de large
Les Elfes de Sang


Caractéristiques
Taille 2m pour les hommes, et entre 1m85 et 1m 95 pour les femmes.
Espérance de vie << Voir vieillissement >>
Religion Culte du Soleil (proche de l'Eglise de la Lumière), Eglise de la Lumière (peu pratiquée)
Allégeance Horde
Dirigeant Lor'Themar Theron
Capitale Lune d'Argent, Bois des Chants Éternels – Quel'Thalas, Royaume de l'Est
Lieux Principalement en Quel'Thalas
Factions Les Estafettes, les Corps des Forestiers, Ordre de la Chevalerie de Sang, Saccage-soleil, les Magistères
Classes ?
Noms
Masculin : Mariel, Athaniar, Anandor, Tharama, Viridiel, Malanior, etc.
Féminin : Anaire, Freja, Driana, Coria, Alanassori, Mélanion, Azshara, etc.
Noms de famille : Ils peuvent soit avoir des noms composés comme Haute-Branche, Aubépée, Porteur-du-Soleil, Grismatin, etc. ou d'autres noms comme Idillys, Elran, etc.
Système politique Aristocratie-Méritocratie et Interrègne

VOTRE AVATAR




Situation actuelle


Pendant des milliers d'années, les hauts-elfes ont cultivés un étincelant royaume magique, caché dans les profondeurs des forêts du nord de Lordaeron. Mais il y a 6 ans, le Fléau mort-vivant a envahi Quel'Thalas, et conduit les elfes au bord de l'extinction. Conduits par le maléfique chevalier de la mort, Arthas, le Fléau détruisit le mystique Puits de Soleil, privant les elfes de sang de leur grande source de magie arcanique. Les cicatrices de ce conflit restent visibles, mais les elfes survivants se sont réunis, et sont arrivés à reconquérir une grande partie de leur patrie, tandis que le reste était détruit à jamais. Prenant le nom d'elfes de sang, ces rudes survivants étaient déterminés à récupérer les vastes pouvoirs dont ils disposaient autrefois. Afin de reprendre place en ce monde, et aidé par leur ancienne générale forestière, Sylvanas Coursevent, les elfes rejoignirent la Horde des Orcs dirigé par le chaman Thrall.
Mais les années passées comprirent des bouleversements sans précédent pour leur race. Une partie des elfes de sang ayant suivis leur prince devenu fou, Kael'Thas Haut-Soleil ont puisés dans les énergies maléfiques pour transformer les ruines du Puits de Soleil, en portail démoniaque. Mais maintenant qu'ils furent vaincus, et c'est une autre transformation qu'à subit le Puits de Soleil. Grâce au sacrifice d'un Naaru, qui a donné sa force vitale pour réanimer le puits comme fontaine d'énergie sacrée. Aujourd'hui, le régent des elfes, Lor'Themar Theron, voit pointer un nouvel espoir pour son peuple. Avec le temps, les énergies du Puits pourraient reprendre la même vigueur qu'autrefois et guérir les elfes de sang de leur dépendance.




Apparence


Physique

Le corps des elfes de sang hommes sont typiquement élancés et athlétiques. Ils possèdent de longues oreilles pointues, des sens aigus et une vue perçante dans l’obscurité. Contrairement à leurs homologues elfes de la nuit, qui eux ont leurs longues oreilles inclinées, les oreilles des elfes de sang à tendance à pointer vers le haut.
Les femmes elfes de sang possèdent les mêmes caractéristiques, quoi qu’un corps beaucoup plus mince et ferme.
Comme tous les elfes, les elfes de sang sont considérés comme très attirants par toutes les autres races d’Azeroth. Ils ont généralement des cheveux assez longs, et leurs poils du visage à l’exception de leurs sourcils, qui sont plutôt longs jusqu'à sortir en dehors de leur visage, ne poussent pas. Mais néanmoins, les elfes peuvent avoir une barbe ou une barbiche discrète. Leur couleur de cheveux peut aller du blond étincelant, passant de l'argenté jusqu’au rouge foncé. Leur couleur de peau va quant à elle de très blanche jusqu’à légèrement bronzé pour les plus paysans d’entre eux.

Les elfes de sang sont physiquement et biologiquement des hauts-elfes. Néanmoins, reste de leur exposition à la magie gangrenée (dont les effets se sont propagés de la même manière que les effets de la magie sur les orcs, contaminant même ceux à proximité qui ne voulaient pas y toucher), leurs yeux émettent une lueur émeraude, réaction de leur organisme déjà bien résistant à cette magie démoniaque. Leurs yeux réagissent en effet généralement à la couleur de la magie la plus utilisée dans leur peuple. Certains qui n’ont jamais retouchés à la magie ou qui n’ont jamais été de nouveau en contact avec celles-ci comme quelques rares ermites ou des prêtres de la lumière n’ayant jamais entré en contact avec les nouveaux elfes de sang, ont leurs yeux d’une lueur blanchâtre.
Les elfes de sang sont la forme humanoïde préférée du vol draconique rouge.

Vieillissement

Les elfes de sang peuvent potentiellement vivre plusieurs milliers d'années. Il semble que leur processus de maturation soit similaire à celui des humains. En effet, l'enfance serait assez courte, mais une fois l'âge adulte atteint le vieillissement se ferait bien plus lentement, de manière typiquement elfique.
La vitesse à laquelle ils vieillissent semble est très lente, mais leur vieil âge est aux environs de 3000 ans. Anestarian Haut-Soleil, le dernier roi de Quel'Thalas, a eu une vie extrêmement longue. À ce moment-là, son apparence physique était devenue âgée et altérée par la vieillesse, suggérant que les premiers signes de vraie vieillesse, comme la peau ridée, des problèmes osseux, les cheveux qui perdent leur couleur, etc...



Culture
Le terme «elfe de sang» lui-même est une identité culturelle: une marque de respect et d'honneur pour la chute des hauts-elfes, la destruction du Puits de soleil , la quasi-annihilation de leur royaume et leur renaissance de leurs cendres. C'est aussi une référence à leur lignée royale - leur ligne de sang - maintenant éteinte.
Les sin'dorei ont gardé l'aspect et la sensation de leur royaume elfique déchu, mais ont développé un penchant plus grand pour la couleur du pourpre: la couleur de leur homonyme. Les robes, le décor et l'armure rouge cramoisi sont devenus beaucoup plus courants dans la société elfique de sang avant la chute des hauts elfes, une référence au sang de leurs nombreux frères qui avaient péri dans la troisième guerre..Les couleurs emblématiques et traditionnelles des elfes de sang sont le rouge, l'or et, dans une moindre mesure, le bleu. On peut les voir sur leur emblème racial, l' icône du sang.
En général, les elfes de sang sont des gens fiers, pragmatiques et quelque peu chauvins; ils accordent une grande importance à leur amour pour leur patrie et sont impitoyables envers leurs ennemis. Ils vivent désormais dans un royaume déchu. Un royaume qui autrefois, regorgeaient d'habitants et de vie.
Leur réputation d'isolationnisme est bien méritée et ils préfèrent garder leur propre style, bien qu'il existe des exceptions à ce stéréotype. Les elfes de sang sont une race résiliente de survivants, et leurs personnages les plus éminents sont des phares de courage, de ténacité et la force de se battre, indépendamment des ennemis qui se dressent sur leur chemin.

Architecture

L'architecture elfique du sang reste le même illustre et élégant art que Dar'Themar Haut-Soleil utilisa pour créer Quel'Thalas. Il implique des créations pendantes de courbes et de colonnes merveilleuses, ses dessins naturels, floraux, fluides, animales, et emprunte beaucoup au style de l'Art Nouveau. Leurs fontaines semblent défier les limites physiques, créant ou déformant l'eau d'une manière impossible.

Les elfes de sang ont leurs drapeaux arborant le plus souvent un phénix. Durant la troisième guerre, les mages de sang avaient la capacité d'appeler les phénix du plan élémentaire du feu. Ces créatures semblent être profondément liées aux elfes de sang, peut-être parce qu'elles partagent une nature destructrice, ou peut-être en raison de leur composition purement magique. Cela pourrait permettre aux elfes de sang d'avoir un contrôle accru sur eux. Depuis que le phénix meurt et renaît, il pourrait être un symbole pour les elfes de sang - les elfes de sang sont morts métaphoriquement en tant que hauts-elfes et renaissaient comme elfes de sang, et comme un peuple plus formidable.

Dépendance magique:

Depuis la destruction du Puits de soleil par Arthas et le Fléau , les elfes de sang ont été contraints de faire face à la rechute soudaine de leur dépendance à l'énergie des arcanes. Une malédiction constante depuis que le Puits d'Eternité original a été détruit, la dépendance est devenue plus puissante que jamais.
Les elfes de sang dont la soif n'a pas été étanchée passent leurs journées à lutter contre leur faiblesse, cherchant soit à l'assouvir en siphonnant l'énergie magique de leur environnement, en se débrouillant avec des cristaux de mana, soit en résistant à l'envie de se nourrir comme les Hauts-Elfes.
Bien que les elfes de sang ne s'abstiennent pas de drainer la puissance des arcanes directement, ils prennent soin de garder leur dépendance sous contrôle, gardant la puissance de leurs nouvelles capacités tout en maintenant l'autodiscipline. Ceux qui perdent le contrôle de leur dépendance se transforment et tombent invariablement dans la folie et la corruption.
À plusieurs reprises après la souillure du Puits, Kael'thas a publiquement affirmé que son peuple allait mourir à moins de trouver une nouvelle source de magie. Il ne fait aucun doute que le retrait d'une exposition prolongée à la magie des arcanes est un processus très désagréable: à ce jour, il n'est pas impossible qu'un haut-elfe puisse choisir de céder à la dépendance et de devenir l'un des elfes de sang. Cependant, le prince se trompait. Selon les principaux prêtres et médecins d'Azeroth, les seuls hauts-elfes qui périrent à cause de la perte du Puits de Soleil étaient les très vieux, les très jeunes et les elfes qui étaient déjà en mauvaise santé. Seuls les Hauts-Elfes qui ne tombèrent pas dans la dépendance et qui restèrent dans l'Alliance
pour lutter contre celle-ci subirent en grande quantité ces effets.
Cela ne veut pas dire, cependant, que le retrait de la magie laisserait les elfes indemnes. Au contraire, des dommages physiques ou mentaux permanents sont possibles.
Même ainsi, l'acceptation relativement rapide du prince de mesures terribles (par exemple, drainer la magie des démons) n'est en aucun cas caractéristique des elfes de sang en général. Les elfes de sang de l'Outreterre ont maintenant découvert l'accord de Kael'thas avec Illidan, et ils sont pour la plupart devenus convaincus de sa nécessité. Cependant, la plupart des elfes de sang vivent encore sur Azeroth. Peu de ces elfes connaissent le pacte de Kael'thas avec Illidan, et beaucoup seraient horrifiés s'ils le découvraient. Drainer la magie de la petite vermine de mana est loin de drainer la magie des démons. Pourtant, à mesure que leur faim augmente, les elfes de sang - en particulier ceux d'Outreterre - sont de plus en plus habitués aux choses qu'ils doivent faire pour obtenir plus de magie, quitte à en perdre la raison comme leur prince qui tenta de réinvoquer la Légion Ardente.
Comme le dit l'Arcaniste Hélion, «Contrôle ta soif de magie ... C'est une soif sans fin».

Contrer la dépendance magique:

Les elfes avaient été soutenus par le Puits de Soleil pendant plusieurs millénaires, période pendant laquelle ils étaient devenus dépendants de son pouvoir. Le besoin de se nourrir de l'arcane ne devint vraiment apparent qu'après la destruction du Puits de Soleil, quand les elfes furent coupés du flot constant de la magie, le puits inondant toutes les fibres de leurs êtres.
Privés de leur puits de soleil, les elfes de sang ont été forcés de faire face à leur dépendance d'une autre manière. Grâce à Illidan Hurlorage (qui soutenait que la dépendance magique ne peut être vaincue par aucun moyen, seulement repoussée), le Prince Kael'Thas apprit en tout premier lieu la façon de dépouiller l'énergie arcanique de tout ce qui en possédait, que ce soit des objets ou des créatures de manas. Cette méthode a été appelée la Ponction de Mana et est devenue un élément de plus en plus demandé dans la vie des elfes. Kael a ordonné à Rommath, son Magistère de répandre ces enseignements chez lui à Quel'Thalas , comme un moyen d'assimiler - mais pas de guérir - l'addiction à la magie des elfes. La connaissance a été transmise jusqu'à ce que tous les elfes de sang aient appris les techniques nécessaires pour tirer des énergies arcaniques à partir de cristaux, d'artefacts, de créatures ou même de mortels. Cette technique se répandit vite pas seulement en Quel'Thalas, mais aussi en Azeroth auprès des mages, ce qui devenait un sort de combat. Cette technique créa néanmoins la discorde dans la société elfe, certains la jugeant immorale, d'autres les transformant en créatures assoiffées de mana.

En fin de compte, le Puits de Soleil a été restauré, maintenant un mélange à la fois de magie arcanique et de magie sacrée. Avec cette tournure, la dépendance des elfes a - pour la plupart - commencé à petit à petit revenir sous contrôle, comme c'était avant la perte du puits. Avec les encouragements du seigneur Lor'themar Theron, de nombreux elfes ont commencés à se faire guérir de leur dépendance par les magistères au prix de nombreux exercices et travaux. Cependant, quelques elfes restent fascinés par leurs anciennes méthodes de prise de pouvoir, et ne sont pas désireux de les abandonner. Par exemple, l'heure de la "Ponction de Mana" est restée ancrée dans leur quotidien.

Population ?:

Le Sac de Quel'Thalas s'est terminée avec le massacre de 90% de la population elfique de Quel'Thalas. Après ça, le prince Kael'Thas prit 90% de la population elfe restante pour qu'ils deviennent les elfes de sang. Les 10% restants suivirent Vereesa pour rester dans l'Alliance et rester des Hauts-Elfes. Suite aux promesses d'Illidan, Kael'Thas prit 15% également de sa population d'elfes de sang pour partir en Outreterre avec lui afin de ramener les secrets pour étancher la soif de mana de son peuple. Le reste commença la reconquête de Quel'Thalas afin de la soigner du Fléau. Après la défaite de Kael'Thas, certains de ses partisans s'abandonnèrent et retournèrent auprès de leurs frères en Quel'Thalas.

Foi:

Les elfes de sang vénèrent l'idée métaphorique du « soleil » dans leur culture. Ils se considèrent comme les «bénis du soleil» [la citation nécessaire ] et l'ont incorporé jusque dans leurs salutations sociales et leurs adieux. Cette vénération est la croyance opposée polaire de leurs cousins elfes de nuit , qui tiennent la lune dans une haute estime également. Cela vient de la société elfique centrée sur l'ancien puits de soleil , qui avait habité et protégé Quel'Thalas et ses citoyens pendant 7 000 ans juste avant sa destruction par le Fléau. Suite à la perte du Puits, les citoyens de Quel'Thalas sont venus incorporer la notion de «souvenir» en l'honneur de leur source tombée.
En tant que hauts-elfes, la plupart des elfes de sang étaient membres de l' Église de la Lumière. Après l'invasion du Fléau en Quel'Thalas, un très grand nombre de sin'dorei a cru que la lumière les avait abandonnés dans leur heure la plus sombre sans les protéger. Dame Liadrin, qui a renoncé à ses vœux à la lumière en raison de cet abandon supposé, fut l'une des personnes les plus en vue de cet état d'esprit. Une Liadrin désillusionnée ainsi que beaucoup de ses disciples utiliseront plus tard la Lumière comme un outil, la prenant de force plutôt que de compter sur la foi pour la manier, bien que certains prêtres elfes de sang en dehors du royaume ruiné soient restés fidèles à la Foi. Au moment de la guerre en Outreterre , les entraîneurs de prêtres Thalassien disaient que le chemin d'un prêtre est souvent interprété à tort et à travers comme une voie de pacifisme; et pour les elfes de sang, cela ne pouvait pas être plus éloigné de la vérité. Non seulement ils réparent les os et l'esprit, mais ils agissent aussi comme un poing de vengeance pour leurs ennemis. Les formateurs interdirent aussi à donner des «sermons».
Il existe de nombreuses autres croyances et pratiques dans la société des elfes de sang, et un certain nombre d'entre elles ont des idéaux contradictoires - tels que les croyances et les politiques des Chevaliers du Sang et des Estafettes.

Symbolisme:

Comme dit précédemment, le Phénix est leur emblème principal, et se retrouve un peu partout sur leurs tabards, drapeaux, bannières, etc.
Néanmoins, il y a plusieurs variations pour ce phénix:
-Les Chevaliers de Sang utilisent le phénix de Quel'Thalas sur leur tabard, mais recoloré d'un pourpre profond et contrasté avec un fond noir.
-Les Solfuris développent leur conception du phénix, décrivant le phénix avec deux têtes au lieu d'une.
-Le tabard des Saccage-Soleils semble représenter un phénix plus abstrait, bien que son design aviaire puisse aussi être basé sur un Faucon-Dragon.
-Une variation bleue est vue pour décorer les parties supérieures de beaucoup de tentes marchandes sin'dorei.
-Les Hauts-Elfes utilisent également le phénix sur leurs bannières (un phénix en or sur fond bleu, pour rappeler leur allégeance à l'Alliance.

Noms de famille:

Les elfes utilisent souvent des noms de famille rappelant la lumière, la magie, le soleil, les cieux ou même le feu, contrairement à leurs cousins elfes de la nuit qui ont des noms rappelant la nuit et l'obscurité. Cependant, certains autres évitent complètement cela et ont des noms elfiques assez standards qui n'évoquent aucune image particulière; Lor'themar Theron lui-même en est un exemple frappant.
Certains elfes de sang ont changé leur nom de famille en hommage à leurs personnes décédées et leurs proches suite à l'invasion du Fléau, en prenant des noms tels que Rage-Sang.

Animaux et compagnons:

Il a été démontré que les elfes de sang gardent les chats autour de leurs villes et de leurs villages, la créature fière et indépendante reflétant peut-être la propre attitude des elfes de sang. C'est pour cela qu'il s'agit des animaux de compagnie préférés de ceux-ci. En outre, les elfes de sang ont employé toutes sortes de choses, telles que les balais magiques pour balayer les rues tout seuls, les cristaux de magie gangrenée trouvés tout autour de Lune d'argent et qui servait à étancher la soif de pouvoir de ceux-ci, et les ornements de fleur trouvés en lévitation magique.
Les elfes de sang avaient également de bonnes relations avec les Wyrms de Mana, mais ceux-ci ont commencés à devenir des étanche-soif au service de la dépendance magique des elfes de sang. Les Tréants de Quel'Thalas et les Lynx étaient également des créatures alliés aux elfes, mais suite à l'incendie provoqué délibérément par les elfes de sang pour contrer le Fléau, ceux-ci s'en sont écartés et les Lynx sont redevenus très sauvages.
Les Faucons-Dragons sont les montures aériennes des elfes de sang, et entretiennent des relations fusionnelles avec ceux-ci.

Avec les autres races:

Les elfes de sang sont un peuple fier et, comme l'histoire l'a montré, ils préfèrent rester en leur propre compagnie. Quel'Thalas a profité longtemps de la réclusion des races plus jeunes, jusqu'à ce que les Guerres Trolles et la Seconde Guerre les forcent à faire des alliances avec l'humanité. Malgré cela, Quel'Thalas ne tarda pas à se retirer de l'Alliance jusqu'à l'invasion du Fléau. À ce moment-là, ils commencèrent à rechercher activement de nouveaux alliés sous la direction de Lor'themar Theron et de Kael'thas Haut-Soleil. Ils sont actuellement membres de la Horde, l'Alliance ne voulant plus d'eux à cause de la mort de Garithos, en partie de leur faute.
Les elfes de sang qui restèrent sur Azeroth ont développé une relation avec les Réprouvés grâce à leur reine Sylvanas Coursevent, qui était Ranger-général de Lune d'Argent jusqu'à ce qu'Arthas la convertisse en non-mort contre sa volonté. La reine se considère toujours comme l'un des principaux protecteurs de Quel'Thalas malgré ce que peuvent en dire les elfes. Elle a à plusieurs reprises offert une assistance sous la forme de fournitures et de troupes. Les sin'dorei craignirent d'abord une stratégie pour attaquer Quel'Thalas, mais finirent par céder et permirent à Sylvanas de placer des troupes Réprouvées dans les Terres Fantômes. Grâce à ça, la reconquête de Quel'Thalas s'intensifia et s’accéléra. Suite à cela, Quel'Thalas et les Réprouvés ont développé une camaraderie, et une orbe a été construite pour permettre un voyage rapide entre les deux nations. Les gens de Quel'Thalas sont apparemment par la suite venus voir leur ancien Ranger Général comme un héroine, qui a donné sa vie et son après vie pour protéger Lune d'Argent. Ironiquement, la relation de Sylvanas avec le régent Lor'themar Theron (son ancien commandant en second) et son Grand Magistère ne semble pas particulièrement positive, et plutôt froide.
C'est néanmoins grâce à Sylvanas et son aide à reconquérir Quel'Thalas que les elfes de sang purent s'allier à la Horde.

Avec les humains, les elfes de sang sont également en grande froideur. Les humains les tiennent responsable de la mort de Garithos et de l'échec de la reconquête de Lordaeron lors de la Troisième Guerre, tandis que les elfes les tiennent responsables des agissements de celui-ci et de la mort en tant que chair à canon de nombreux elfes de sang. Les humains sont néanmoins encore soupçonneux des Hauts-Elfes se trouvant dans leur faction.
Les sin'dorei semblent avoir peu d'opinion sur les nains. Un certain nombre ont élevé leurs voix contre Forgefer, allant même jusqu'à dire que les nains n'ont «jamais été ami» de Quel'Thalas, mais ce sentiment est rare. La rivalité entre les sin'dorei et les nains concernant l'archéologie a récemment émergé, le reliquaire s'élevant pour contrer la ligue des explorateurs. Les elfes de Quel'Thalas sont l'une des rares races auxquelles les nains Marteaux-Hardis aient jamais fait confiance. Les elfes ont envoyé leurs enfants évacués chercher refuge avec eux pendant l'invasion du Fléau.

Une rancune particulièrement amère se trouve entre les elfes de sang et les elfes de la nuit . En effet, les elfes de la nuit considèrent les elfes de sang avec suspicion, dégoût ou hostilité totale, ceux-ci étant baigné dans la magie arcanique comme leur ancienne société, tandis que les elfes de sang considèrent à leur tour leurs cousins ​​kaldorei comme des sauvages. Peu de temps après le retour des elfes de sang en Quel'Thalas, une mission d'espionnage elfe de la nuit est entrée à Lune d'Argent, bien qu'ils aient été expulsés de force.
Les elfes de sang ont une opinion quelque peu divisée sur ce qui reste de leurs frères Hauts-Elfes. Certains, tels que Halduron Luisaile et Tae'thelan  , n'ont exprimé aucune rancune particulière ou de forts sentiments envers les restes quel'dorei; le premier a désigné collectivement la race elfique comme les «enfants de Lune-d'argent», tandis que le second a déclaré clairement son intention de libérer les elfes de leur dépendance et de les unir comme la race fière qu'ils étaient autrefois. Lor'themar Theron et Halduron leur ont permis l' accès au Puits de Soleil, bien que Lor'themar lui - même a également affiché une certaine hostilité à l' égard des hauts - elfes tels que Vereesa Haut-Soleil.

-Concernant la Horde, certains hauts elfes ont un ressentiment un peu partagé avec les trolls et les orcs suite aux Guerres Trolles et à la Seconde Guerre, mais entretiennent de bonnes relations avec les taurens. Néanmoins les Hauts-Elfes ne sont qu'alliés de fortune à la Horde et ceux-ci ne se considèrent pas à part entière comme peuple de celui-ci. Les elfes étant isolationnistes de nature, ceux-ci préfèrent vivre reclus en Quel'Thalas.

Dictons elfes:

"Souvenez-vous du puits de soleil."
"Nous ne renoncerons jamais."




Historique

L'Exil


Il y a de cela plusieurs millénaires, Azeroth fut presque dévastée par les erreurs des mages Kal’dorei. Leur peuple se repentit et bannit l’usage des Arcanes, mais une partie d’entre eux refusa de renoncer à leur puissance magique et s’exila.
Ce peuple prit le nom de Quel’dorei (Biens-Nés, ou Hauts-Elfes dans leur langue) et quitta Kalimdor pour les Royaumes de l’Est. Ils trouvèrent refuge dans les forêts du nord de Lordaeron, et firent de leur nouveau royaume un bijou de raffinement. Ayant emporté avec eux une fiole des eaux du Puits d’Éternité, la source de leur puissance en Kalimdor qui avait manqué d’apporter la désolation sur Azeroth, ils créèrent le Puits de Soleil sur l’île de Quel'Danas.
Ce dernier agissait telle une source de puissance magique et décuplait leurs capacités arcaniques. Il leur permit d’instaurer un printemps perpétuel dans leur royaume, et ils s’allièrent avec les tréants (les esprits des arbres de leurs forêts) pour protéger leurs frontières.
Ayant abandonné l’existence nocturne qu’ils menaient en Kalimdor, la physionomie des Quel’dorei évolua et s’éloigna de celle des Kal’dorei (Enfants des Étoiles en Darnassien). Leur peau s’éclaircit, leurs chevelures blondirent et leurs yeux adoptèrent des teintes vives (généralement bleues, parfois mauves, vertes, marrons…).
La guerre contre les trolls qui occupaient leur royaume avant leur arrivée se révéla trop dure à conduire sans renforts, et les Quel’dorei furent amenés à s’allier avec le peuple humain de l'Empire d'Arathor. En échange de leur aide, ils leur enseignèrent le maniement des
arcanes et apprirent d’eux le culte de la Lumière. Afin d'aider à la protection et à l'administration politique du territoire de Quel'Thalas, la Convocation de Lune d'Argent fut créé à ce moment précis.
Leur existence relativement paisible dans leur nouveau territoire dura plus de 4000 ans.

La Seconde Guerre

Voir histoire des Hauts-Elfes...

Le Sac de Quel'Thalas


En l’an 20 (soit 6 ans avant l’époque jouée ici), Arthas Menethil trahit son peuple et tombe aux mains du Fléau. Suivant les ordres de Ner’zhul, le premier Roi Liche, il mène les troupes mort-vivantes contre le royaume de Quel’Thalas. Les Quel’dorei luttent vaillamment, mais leurs effectifs sont écrasés par la marée incessante de non-morts.
À ce moment-là, ils ont déjà perdu le soutien de leurs anciens alliés après avoir quitté l’Alliance Humaine. Sylvanas Coursevent, Générale des Forestiers (les plus fins archers d’Azeroth), défendra la capitale, Lune d’Argent, jusqu’à son dernier souffle. La cruauté d’Arthas le poussera à la ressusciter sous la forme d’une Banshee pour le servir contre son propre peuple.
Le but du Fléau est simple : afin de ramener d’entre les morts le dangereux mage Kel’Thuzad, ils ont besoin de la puissance du Puits de Soleil. Les morts-vivants traversent les Bois des Chants Éternels et Lune d’Argent sans s’interrompre et déciment la population elfe. Grâce à la traîtrise d’un magistère elfe, atteindre l’île de Quel’Danas et mener à bien la résurrection de Kel’Thuzad ne présentent aucune difficulté. Le Puits de Soleil est irrémédiablement souillé par le rituel. Son objectif accompli, Arthas quitte les Terres Elfiques pour rejoindre son maître en Norfendre, certain d’avoir porté un coup mortel au peuple Quel’dorei.

La naissance des Elfes de Sang


La marche irrésistible des morts-vivants laisse dans son sillage une cicatrice qui ne guérira jamais : la Malebrèche. Afin d’éviter la propagation des restes du Fléau, les elfes sont contraints de brûler une partie de leurs forêts, entraînant le mécontentement des Tréants qui les protègent. La partie sud de leur Royaume, souillée et perdue aux mains des morts, sera désormais nommée « Terres Fantômes ». Le prince Kael’Thas Haut-Soleil hérite du trône après l’assassinat de son père par le Fléau et le massacre de la Convocation de Lune d'Argent.
Afin de rallier son peuple au bord de l’extinction, il choisit de le renommer : « Sin’dorei », les Enfants du sang (ou plus communément, Elfes de Sang). Ce nouveau nom est un hommage à leur histoire, à tout ceux des leurs qui sont tombés, un symbole de leur renouveau.
La souillure du Puits de Soleil s’avère trop dangereuse, et le prince prend la décision de le détruire avant que son peuple n’en souffre. Malheureusement pour eux, ils sous-estiment l’addiction causée par des millénaires d’utilisation de cette source d’énergie intarissable. Le peuple Sin’dorei, déjà sévèrement en danger, affronte alors le manque arcanique. Afin de sauver les siens, le prince se tournera d’abord vers ses anciens alliés humains. Après avoir essuyé de violents différents avec l’un de ses dirigeants, il leur tourne de nouveau le dos et les trahis lorsqu’une aide inattendue lui est offerte par Dame Vashj, chef des Nagas.
Cette dernière lui propose de se rallier à Illidan Hurlorage avec elle et de les rejoindre en Outreterre, d’où des sources d’énergies pourront être ramenées dans son royaume. Le prince accepte et emmène une partie de ses hommes dans les terres dévastées de Draenor, laissant la régence de son royaume à Lor'themar Theron, le second de Sylvanas Coursevent avant son décès. Auprès de leurs nouveaux alliés, les Elfes de Sang apprendront à satisfaire leur soif de magie en extrayant l’énergie d’autres créatures ou d’objets, tels que les cristaux de fiel qui sont rapportés à Quel’Thalas. C’est à ce moment que les yeux des Elfes de Sang deviennent verts, un effet secondaire de leur consommation d’énergies gangrénées.
Néanmoins, certains elfes refuseront de suivre leur prince et resteront dans l'Alliance en tant que Hauts-Elfes dirigés par Vereesa Coursevent.

Un nouveau peuple dans la Horde


Après le départ d’Arthas pour le Norfendre, Sylvanas Coursevent parvient à se défaire du contrôle mental qu’il exerçait sur elle, de même qu’une partie des morts-vivants laissés aux Royaumes de l’Est.
Elle rassemble ces créatures, qui s’instaurent alors sous le nom de Réprouvés. Ils arracheront le bastion créé par le Fléau sous l’ancienne capitale de Lordaeron pour en faire leur quartier général. Malgré la haine étouffante qu’ils ressentent, ils s’allient avec les peuples de la Horde afin de lutter ensemble contre leurs ennemis communs (l’Alliance les chassant au même titre que les morts-vivants du Fléau).
Même après sa mort, Sylvanas ressent un profond amour pour son ancienne patrie, et mène des expéditions de reconnaissance afin de connaître l’état du Royaume. En l’an 26 (soit l’année en cours), ces expéditions permettront au peuple Sin’dorei de recevoir de l’aide et, à terme, d’être intégré à la Horde, puisqu’eux aussi considèrent que l’Alliance les a trahis.
Lors des événements d’Outreterre, la folie de Kael’Thas Haut-Soleil est découverte et son peuple resté en Azeroth se soulève contre lui avec leurs nouveaux alliés. L’addiction aux cristaux de fiels est éliminée après la purification du Puits de Soleil, et de nouvelles perspectives s’offrent à présent à ce peuple si souvent déchiré et trahi…À moins que la vengeance ne soit enfin à leur portée ?




Notes

Les Hauts-Elfes partagent à peu près toutes les mêmes caractéristiques culturelles et raciales des elfes de sang, néanmoins ceux-ci n'ont jamais touchés à la magie gangrenée, et par conséquent leurs yeux sont restés luisants de magie bleue. Ceux-ci doivent lutter plus durement, et moins efficacement à leur dépendance magique. Certains craquent et rejoignent les elfes de sang.




Personnalités importantes

Rôles à prendre :

Lor'themar Theron, Régent de Quel'Thalas


Grand Magistère Rommath, Conseiller du Régent


Halduron Luisaile, Général-Ranger de Quel'Thalas



Dame Liadrin, Matriarche des Chevaliers de Sang


Thae'thelan Guette-le-Sang, chef du Reliquaire


Aethas Saccage-Soleil, Maître des Saccages-Soleils






©️️ Narja - Never-Utopia + Hélicon/Neithan
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum