Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
le Sam 13 Jan - 2:55
550 de large
Arthas Menethil


Présentation
Sexe Homme
Âge 30 ans depuis la naissance d'Arthas, 18 ans depuis la création du roi liche, 4 ans depuis leur fusion.
Race Mort-vivant

Terre de naissance Néant distordu (Royaume de Lordaeron pour Arthas)
Localisation actuelle Couronne de glace.
Allégeance ou Faction Fléau
Classe ou Profession Roi-liche
Morale Mauvais
Ethique Loyal
Aptitudes particulières Contrôle mental des morts, porteur de Deuillegivre, puissance incommensurable, terrifie ses ennemis rien qu'en le voyant, voix perçante, double vue, etc.

Rang (Facultatif) Roi du Fléau
Parenté (Facultatif) Parenté d'Arthas: Terenas Menethil (père), Lianne Menethil (mère), Calia Menethil (soeur)
Domaine (Facultatif) Terres du Fléau
Richesse actuelle (Facultatif) Aucune

Roi-liche
VOTRE AVATAR



100x100

Histoire du personnage

Le roi-liche


Quand Ner'zhul tenta de fuir Draenor, il fut immédiatement intercepté par le seigneur érédar Kil'jaeden. Kil'jaeden, qui avait juré de se venger de Ner'zhul pour sa désobéissance et sa fougue, prit un malin plaisir à réduire en lambeaux le corps du vieux chaman, morceau par morceau. Torturé à la fois mentalement et physiquement, Ner'zhul supplia le démon de relâcher son esprit et de lui accorder la mort, mais le démon rétorqua que le Pacte de sang qu'ils avaient conclu il y a très longtemps était toujours en vigueur. L'esprit de Ner'zhul fut placé à l'intérieur d'un bloc de glace solide comme un diamant, glace qui avait été récoltée aux confins du Néant distordu. Perverti par les pouvoirs chaotiques du démon, Ner'zhul devint un être spectral aux pouvoirs potentiellement colossaux. C'est à ce moment-là que l'orc connu sous le nom de Ner'zhul disparut pour toujours et que naquit le Roi-liche.

Il fut envoyé sur le monde d'Azeroth depuis l'Au-Delà, s'écrasant dans les confins gelés du Norfendre. Le cristal de glace, endommagé par sa violente descente, semblait désormais ressembler à un trône. Là, il commença la création du Fléau qui devait affaiblir le monde avant l'arrivée de la Légion Ardente. Cette nouvelle armée ne serait pas victime des conflits internes qui avaient causé la défaite des orcs en Azeroth. Les Seigneurs de l'Effroi, menés par Tichondrius lui-même, furent envoyés pour surveiller le Roi-liche. Depuis les profondeurs du Trône de glace, il fit des expériences avec ses pouvoirs et asservit les formes de vies indigènes. Sa peste créé par ses soins transforma chaque être qu'elle touchait en Mort-vivant. Ainsi, en utilisant ses pouvoirs psychiques et nécromantiques, il fut capable de conquérir une grande partie du continent. Alors qu'il dévorait de plus en plus d'âmes, cela ne fit que renforcer ses pouvoirs, comme si leurs esprits lui fournissaient "la nourriture dont il avait grandement besoin". Bientôt son pouvoir devint tellement grand qu'il créa sa propre armée.

Le Roi-liche entra en guerre avec le royaume souterrain d'Azjol-Nerub, dont les anciens habitants, les arachnoïdes Nérubiens, étaient immunisés contre sa peste de non-mort. Le conflit long de 10 ans connut sous le nom de Guerre de l'Araignée se termina par la première victoire majeure du Roi-liche (bien qu'ils soient immunisés à la peste, les corps des nérubiens pouvaient être réanimés). En hommage à leur ténacité et à leur intrépidité, le Roi-liche adopta le style architectural typique des nérubiens pour sa propre forteresse et ses bâtiments, comme les nécropoles.

Seul et sans plus d'opposition dans son royaume, le Roi-liche débuta les préparatifs de sa véritable mission. Étendant sa vaste conscience, enrichie par son augmentation du pouvoir, jusque dans les contrées humaines, le Roi-liche en appela à toute âme maléfique qui voudrait bien l'écouter. Le plus notable d'entre eux était l'archimage de Dalaran, Kel'Thuzad, qui était l'un des plus vieux membres du Kirin Tor, l'Ordre des Mages. Sous ses ordres, il créa le Culte des Damnés, une secte qui vénérerait le Roi-liche comme un dieu et qui apprendrait la nécromancie pour aider ses armées de mort-vivants et ainsi commencer le Fléau mort-vivant.
Kel'Thuzad et le Seigneur de l'effroi Mal'Ganis envoyé également par Kil'Jaeden eurent pour mission de préparer la voie pour le Roi-liche, mais celui-ci, toujours attentif aux plans de Kil'jaeden, chercha secrètement un moyen de sortir de sa prison...

Après de longs mois de préparation, Kel'Thuzad et son Culte des damnés finit par donner le premier coup en propageant la peste de non-mort dans tout Lordaeron, contaminant la nourriture par la peste et réanimant les cadavres des cimetières. Le prince Arthas Menethil de Lordaeron, jeune paladin de la Main d'Argent et Dame Jaina Portvaillant, fille de l'Amiral Daelin Portvaillant, jeune mage du Kirin Tor, accompagnés du capitaine Falric, partirent à la recherche de réponses sur cette nouvelle menace. Les villes les plus au nord furent complètement dévastés.
Alors que les rangs des morts-vivants et la peste balayaient Lordaeron en long et en large, le prince Arthas, fils unique de Terenas Menethil II, se mit à combattre le Fléau. Arthas parvint à tuer Kel'Thuzad, mais cela était le plan du Roi-liche, et même sans lui, les rangs des morts-vivants gonflaient avec chaque soldat qui tombait pour la défense du pays. Frustré et limité par un ennemi qui semblait imbattable, Arthas prit de plus en plus de risques pour les vaincre, jusqu'à ordonner le massacre entier de Stratholme pour éviter que les citoyens contaminés ne rejoignent l'armée de Mal'Ganis. Les alliés d'Arthas finirent par le prévenir qu'il était en train de perdre son humanité.

La crainte et la résolution d'Arthas allaient causer sa perte. Il remonta la piste de la peste jusqu'à sa source en Norfendre avec la ferme intention d'en finir pour toujours avec la menace en tuant son chef supposé, Mal'Ganis. Là-bas, il tomba sur son ami le nain Muradin Barbe-de-Bronze, roi de Forgefer, qui le mena à une arme capable de repousser le Fléau. Au lieu de cela, le prince Arthas finit par tomber entre les griffes du Roi-liche et de ses extraordinaires pouvoirs. Pensant que cela sauverait son peuple, Arthas trouva Deuillegivre, l'épée runique maudite après de longues recherches de plusieurs mois. Accompagné de Muradin, Arthas brisa le morceau de glace du Trône de Glace qui le retenait et prit en main Deuillegivre. Les éclats de glace brisé arrivèrent à toute vitesse dans le crâne de Muradin, qui tomba sur le sol. Depuis, son corps est introuvable.
Bien que cette épée lui accordât des pouvoirs incommensurables, elle vola également son âme et fit de lui le plus grand des Chevaliers de la mort du Roi-liche. Défait de son âme et de sa santé metale, Arthas mena le Flnéau contre son propre royaume. Arthas finit par assassiner son père en le transperça lors de la cérémonie de son retour en son honneur, et par écraser Lordaeron sous la domination de fer du Roi-liche.

S'en suivit une série d'actes et de batailles salissant à jamais le nom d Arthas: propagation de la Peste à travers Lordaeron tout d'abord. Ce qu'il restait de l'Ordre de la Main d'Argent riposta, mais même le puissant Uther finit par tomber sous les coups du Chevalier de la mort avant que celui-ci ne massacre la quasi entièreté des paladins, adultes et enfants. Sous les ordres de Tichondrius, Arthas mena le Fléau au nord, vers le royaume elfique de Quel'Thalas et sa capitale Lune-d'Argent pour pouvoir ressusciter celui qui invoquera Archimonde, Kel'Thuzad. Arthas finit par éradiquer l'armée des hauts-elfes en abattant la général des rangers, Sylvanas Coursevent, et par se frayer un chemin jusqu'au Puits de soleil. Lune-d'Argent fut ravagée, le Puits de Soleil millénaire souillé et utilisé pour ramener Kel'Thuzad en tant que liche en versant son cadavre dans celui-ci.

Kel'Thuzad, de retour physiquement en Azeroth, prévint Arthas que sa nouvelle et ultime mission consistait à invoquer Archimonde, le seigneur érédar de la Légion Ardente en Azeroth. Pour se faire, il fallait récupérer le Livre de Medivh, qui contenait les incantations nécessaires pour que la Liche puisse invoquer Archimonde. Il était gardé dans une bibliothèque fermée de Dalaran.
Les serviteurs de Ner'zhul assiégèrent donc la ville, mais Antonidas et la quasi entièreté des archimages du Kirin Tor l'attendait. Ils dressèrent une barrière magique qui blesseraient petit à petit les morts-vivants voulant y entrer.
Arthas n'en fit pas grand cas, il ordonna l'assaut du Fléau sur Dalaran, et massacra toute la population, ainsi que les archimages, dont Antonidas.
Une fois ceci fait et l'érédar enfin invoqué, celui-ci donna immédiatement le contrôle du Fléau à Tichondrius et les Seigneurs de l'Effroi. Mais ce n'était pas la fin du Roi-liche pour autant. En effet, si Archimonde lui avait enlevé le contrôle des mort-vivants, il restait toujours libre d'agir. Arthas, frustré et en colère, se retint en écoutant les sages conseils de Kel'Thuzad.

Pendant l'invasion d'Orneval, Illidan Hurlorage fut relâché de sa prison après dix mille ans de captivité. Réalisant l'addiction d'Illidan à la magie, et ayant déjà utilisé le Crâne de Gul'dan des années auparavant, le Roi-liche envoya Arthas en Kalimdor. Là, Arthas parla à Illidan des pouvoirs du Crâne, qui était utilisé par la Légion pour corrompre Gangrebois. La tentation était trop forte pour Illidan, qui consomma les énergies du Crâne de Gul'dan. En l'utilisant, Illidan prit forme de démon et accrut fortement ses pouvoirs. Comme le Roi-liche l'avait prédit, Illidan tua Tichondrius et libéra Gangrebois. L'absence de Tichondrius et de son équipe affecta la Bataille du Mont Hyjal, qui se solda par la défaite de la Légion.

Irisé de pouvoirs et de nouveau libre d'errer dans le monde, Illidan se mit à rechercher sa place sur le grand échiquier du monde. Alors, Kil'jaeden rencontra Illidan et lui fit une offre qu'il ne voulut refuser. Kil'jaeden était irrité par la défaite d'Archimonde au mont Hyjal, mais il avait d'autres priorités que la vengeance. Pressentant que sa création, le Roi-liche, devenait trop puissante pour rester sous son contrôle, Kil'jaeden ordonna à Illidan de détruire Ner'zhul et de mettre fin au Fléau des morts-vivants une bonne fois pour toutes. En échange, Illidan allait recevoir des pouvoirs incommensurables et une véritable place parmi les seigneurs de la Légion ardente qui avaient survécus.

Illidan accepta et se mit immédiatement en route pour détruire le Trône de glace, le bloc de glace en cristal dans lequel résidait l'esprit du Roi-liche. Illidan savait qu'il aurait besoin d'un artefact puissant pour détruire le Trône. Se servant de ce qu'il avait appris des souvenirs de Gul'dan, Illidan décida de partir à la recherche de la Tombe de Sargeras et de récupérer la dépouille du Titan noir. Rappelant certaines vieilles dettes des bien-nés à son égard, il entraîna les perfides nagas hors de leur sombre repaire sous-marin. Menés par l'habile sorcière nommée dame Vashj, les nagas aidèrent Illidan à atteindre les Îles brisées, où la tombe de Sargeras était prétendument située.

Avec le puissant Œil de Sargeras en sa possession, Illidan voyagea vers les ruines de Dalaran, l'ancienne cité des mages. Renforcé par le pouvoir de la cité, Illidan se servit de l'Œil pour lancer un sort destructeur contre la citadelle de la Couronne de glace du Roi-liche dans la distante Norfendre. L'attaque d'Illidan fit voler en éclats les défenses du Roi-liche et rompit ce toit du monde. Les tremblements de terre s'intensifièrent, la terre se craquela... Au dernier moment, le sort destructeur d'Illidan fut arrêté lorsque son frère Malfurion et la gardienne Maiev Chantelombre intervinrent, croyant que celui-ci essayait de détruire la nature.

Maintenant que Ner'zhul s'était ouvertement opposé à la Légion, il savait que la vengeance de Kil'jaeden et de la Légion serait terrible - et au pire moment possible, puisque Ner'zhul était en train de perdre ses pouvoirs. Quand il fit sortir Deuillegivre du trône, il créa une fissure dans le bloc de glace. Le sortilège d'Illidan ne faisait qu'exploiter et empirer cette fissure et maintenant les pouvoirs du Roi-liche étaient rapidement en train de s'écouler comme du sang d'une plaie ouverte. Au même moment en Lordaeron, Arthas perdait également ses pouvoirs, qui venaient directement du Trône de Glace à travers Deuillegivre, ainsi que son contrôle des mort-vivants.

Ner'zhul, savait qu'il n'en avait plus pour longtemps. Emprisonné dans le Trône de glace, il soupçonnait Kil'jaeden de vouloir envoyer ses agents pour le détruire. Les dégâts causés par le sort d'Illidan avaient rompu le Trône, ce qui avait pour conséquence de faire perdre ses pouvoirs au Roi-liche de jour en jour. Désespéré et pour sauver sa vie, il appela son plus grand serviteur mortel à ses côtés : le prince Arthas, le chevalier de la mort.
Bien que ses pouvoirs fussent amoindris à cause de la faiblesse du Roi-liche, Arthas avait été impliqué dans une guerre civile dans Lordaeron. La moitié des forces mortes-vivantes en présence, menées par l'ancienne générale forestière Sylvanas Coursevent, se libérèrent de l'influence et du contrôle mental du roi et montèrent un coup d'état pour prendre le pouvoir dans l'empire mort-vivant, ainsi que se venger des atrocités qu'ils subirent. Arthas, mandaté par le Roi-liche, fut contraint de laisser le Fléau en Lordaeron entre les mains de son lieutenant, Kel'Thuzad, alors que la guerre s'intensifiait dans toutes les Maleterres.
Finalement, Sylvanas et ses morts-vivants rebelles (qui se firent nommer les Réprouvés) revendiquèrent Lordaeron, la capitale en ruine, comme la leur. Bâtissant leur propre bastion sous les décombres de la cité dans l'ancienne salle des morts de la ville, les Réprouvés jurèrent de vaincre le Fléau, de se venger, et de bouter Kel'Thuzad et ses sous-fifres hors de leurs terres.

Affaibli mais déterminé à sauver son maître, Arthas atteint les côtes de la Désolation des Dragons pour trouver sur son chemin les nagas d'Illidan et les elfes de sang qui l'attendaient. Lui, son armée restante et les nérubiens (sous la forme de Démons des Cryptes menés par Anub'arak) se frayèrent un chemin dans ce qui sera appelé, la bataille vers Azjol'Nérub.
En effet, les elfes de sang et les illidaris bloquant tout passage vers la couronne de Glace, Anub'Arak proposa de passer sous la terre, par l'ancien empire des nérubiens, tombés aux mains du Fléau. Arthas et le Fléau traversèrent donc les couloirs d'Azjol'Nérub et débouchèrent en haut d'une montagne près de la Couronne de Glace.

Arthas, avec l'aide d'Anub'arak, combattit les forces d'Illidan regroupés autours du Trône de Glace jusqu'à se retrouver devant le prince Kael'thas Haut-soleil, qui le provoqua en duel. Kael'thas utilisa le fait que Jaina détestait Arthas pour le faire hésiter, et se battit avec l'épée runique de son père, Felo'melorn. À la fin, Arthas parvint à le battre et le força à fuir, laissant la route dégagée. Le massacre fut total, personne ne fut réellement épargné.

Arthas réussit à prendre en premier le contrôle des quatre obélisques qui permettaient l'ouverture des portes du Trône de Glace, s'ouvrant le passage vers la salle du trône. Mais Illidan l'attendait à l'entrée... après un duel acharné contre ce dernier, le prince vainquit le démon lorsqu'il profita d'une ouverture dans sa garde. Arthas intima Illidan de quitter Azeroth et de ne jamais revenir.

"RAMENEZ LA LAME... TERMINEZ LE CERCLE... LIBÉREZ MOI DE CETTE PRISON !"


L'e Chevalier de la Mort gravit le Trône de Glace tendit que sa taverne était en train de s'effondrer. Durant l'ascension, il se souvint de tout les souvenirs de son ancienne vie, avant qu'il ne serve le roi liche. Se servant de Deuillegivre, son épée runique, Arthas détruisit la prison de glace du Roi-liche et libéra par conséquent le casque tandis que l'armure tomba en cendres de Ner'Zhul. Arthas plaça le heaume rayonnant d'un pouvoir incommensurable sur sa tête et devint le nouveau Roi-liche. Les esprits de Ner'zhul et d'Arthas fusionnèrent en une seule et puissante entité, tout comme Ner'zhul l'avait prévu. Illidan et ses troupes furent forcés de se réfugier en Outreterre, déshonorés, pendant qu'Arthas devenait l'un des êtres les plus puissants que le monde ait jamais connu.
Les yeux d'Arthas vibrèrent, des milliards d'images lui passèrent en tête, du passé, du présent et du futur. Il finit par ouvrir les yeux, ceux-ci brillaient de milles feux, d'une lueur nécromantique.

Depuis ce jour, le Roi-liche resta en sommeil pendant plusieurs années alors que ses serviteurs construisaient la Citadelle de la Couronne de glace autour du Trône de glace. Pendant que le Roi-liche dormait, les différentes personnalités qui l'occupaient (le chevalier de la mort Arthas Menethil, le chaman orc Ner'zhul, et Mathias Lehner, (la personnification de ce qu'il restait d'humain à Arthas) se battaient pour le contrôle du corps.




Apparence

Le roi liche a les cheveux blancs, la peau pâle, les joues creusées. De grandes cernes sont visibles sont ses yeux. Ses lèvres sont grises et gercées. Quelques poils de barbe blancs sont tombés de son menton.
Ses yeux brillent d'une lueur bleutée maléfique, comme deux petites flammes, ils relâchent de la buée. Ses muscles sont imposants et secs, héritage de son passé d'humain. Il mesure environ deux mètres dix.

Son armure est faite de saronite, un matériaux trouvable dans le Norfendre, de couleur noire. Elle est presque indestructible, et du gel et du givre sont présent un peu partout dessus, couvrant les plaques de saronite. Son heaume est faites de pique assortis de crâne. Ses deux yeux forment des triangles pour ne laisser entrevoir que ses deux yeux luminescents. Son visage est caché, excepté la bouche et le yeux, par l'épaisseur du casque.
Ses deux épaulettes forment deux crânes, et gardent sa longue cape noire déchirée qui tombent jusqu'à ses pieds. Sa ceinture porte également un crâne qui attache un drap bleu foncé qui tombe le long de ses jambes, et le reste de son armure noire est assortie de motifs impies.
Personnalité

Arthas était une personne fougueuse, d'impulsion, et brave, ce qui semblerait avoir disparu avec la fusion. Après la mort de son père, Arthas prétendit ne ressentir plus aucun remords, honte ou pitié, ce qui s'explique par le fait qu'il perd son âme à Deuillegivre. Ici est né un nouvel Arthas, une personne impitoyable et cynique avec un sens de l'humour sinistre. En tant que chevalier de la mort, Arthas se moquait de ses ennemis et se réjouissait de leurs défaites.
Désormais, avec la fusion, le roi liche est la personnalité d'Arthas, mélangé à la sagesse, l'expérience, le pouvoir, le mal et la soif de puissance de Ner'Zhul.

Bien qu'étant composé d'Arthas et de Ner'zhul, le roi-liche est impitoyable, cynique et incroyablement cruel. Il ne cacha jamais cela, même à ses propres serviteurs, les considérant ouvertement comme une chair de poule sans valeur à sacrifier en son nom, mais ses serviteurs étant sous son contrôle, personne n'en fit grand cas. Le roi-liche possédait aussi une haine sans fin des vivants, surtout de ceux qui s'opposent à lui, et n'hésitait pas à leur infliger des châtiments sadiques.

Hors roleplay

Comment as-tu trouvé le forum ? :   ICI

Pourquoi veux-tu rejoindre ? : ICI

Veux-tu être introduit par le maître de jeu ? ICI

Depuis combien de temps fais-tu du RP ? ICI

Quel âge as-tu ? ICI

As-tu des suggestions ? ICI


©️️ Narja - Never-Utopia + Hélicon/Neithan
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum