Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
le Jeu 7 Déc - 17:56
Spoiler:
Le lendemain...

Elle avait travaillé d'arrache pied toute la nuit, plongeant les aiguilles et le fil dans le tissu blanc et argenté, avec soin. Elle avait enfin fini la forme de cette fichue robe se dit-elle. Elle leva les bras pour la placer sur le mannequin, s'ôtant ensuite de son tabouret pour prendre du recul. Posant sa main sur son menton, elle sourit. Malgré sa fatigue, malgré ses cernes, elle était plutôt satisfaite du résultat.
Elle sursauta, le grelot du grigri annonçant un visiteur s'était enclenché. Elle poussa les draps pour aller jusqu'au comptoir en vitesse.
Un elfe était en train de fermer la porte doucement. Sa peau était pâle, ses deux pupilles étaient jaunâtres et son regard avait une sévérité comme elle n'avait jamais vu. Ses cheveux verts abîmés était attachés en queue de cheval sur le haut de sa tête, et sa barbichette verte tomba de son menton pointu jusqu'à son cou. Il portait une robe d'un noir malsain ainsi qu'un bâton taillé dans une ancienne souche d'arbre.

Il s'approcha, perdant son air sévère pour le remplacer par un sourire rassurant. Ses pas résonnaient sur les planches de l'atelier tandis qu'il tapait son bâton au sol à chacun de ses pas. Il arriva finalement au comptoir et lui tendit la main.

-"Enchanté, je suis Fen'Iel. Je ne vous ai jamais vu à cette boutique, où se trouve la tenancière ?"
le Sam 9 Déc - 17:00
Ciladia mit quelque temps à répondre, surprise par la couleur ambrée des yeux de son interlocuteur. Le voyant perdre patience, elle décoche aussitôt :
-"La tenancière est indisponible pour le moment, mais je peux lui faire passer un message, si tel est votre désir. S'il s'agit d'une commande, je la traiterai en temps et en heure" lui répond la jeune, ne se laissant pas déstabiliser pour l'apparence particulière de l'homme
le Sam 9 Déc - 18:21
Fen'Iel, souffla du nez, perdant son grand sourire. Il fit une moue, agacé par la situation.
L'elfe aux yeux dorés se déplaça, contournant le comptoir sous les yeux ébahis de la couturière, se dirigeant vers un coin de la pièce. A ce coin se trouvait un tabouret, avec un carnet relié de cuir que Ciladia n'avait pas encore remarqué. Il abaissa son buste, gardant appui sur son bâton, et attrapa de sa main droite le carnet, le rangeant ensuite soigneusement dans sa robe.

-"Elle avait cette chose qui m'appartenait, j'espère que ça ne vous dérange pas que je le reprenne."
le Sam 9 Déc - 18:25
-"En soit, oui cela me dérange un brin... J'apprécierais de savoir ce qui entre et sort de l'échoppe. Vous savez, pour tenir à jour l'inventaire" lui répond la tisserande, ne le quittant pas des yeux, restant posée sur son tabouret
le Sam 9 Déc - 18:35
Le personnage se retourna, s'approchant rapidement, en faisant de grands pas vers l'elfe. Il s'arrêta devant elle, la regardant de haut.

-"Ne vous inquiétez pas, ce carnet n'est pas dans l'inventaire du magasin. De toute façon, je doute qu'elle revienne un jour." lui dit-elle, tout souriant.

Il fléchit les genoux pour s'abaisser à sa hauteur, et lui retend à nouveau sa main.

-"Je suis l'ancien archidruide, Fen"Iel, du Cercle Cénarien, pour vous servir."
le Sam 9 Déc - 18:46
Elle serre mollement sa main, destabilisée par les remarques du druide
-"En...Enchantée de faire votre connaissance, druide... Je suis Ciladia Leafscribe. Navrée de vous avoir fait perdre du temps en vain pour des broutilles par mon excès de zèle" bredouilla-t-elle
le Sam 9 Déc - 19:20
Il se releva, retournant derrière le comptoir. Ciladia était silencieuse, quelques gouttes de sueur perlaient sur leur front. Sa présence suffisait pour la rendre terriblement mal à l'aise. Il se retourna une fois devant le comptoir.

-"Dites moi... D'où venez vous ?"
le Sam 9 Déc - 19:28
Tandis qu'elle essayait de calmer sa respiration, elle répondait sur une voix légèrement chevrotante
-"Je... Je viens d'Auberdine, en Sombrivage. Le climat était trop austère pour moi, alors quand Teldrassil est apparu..."
le Sam 9 Déc - 19:35
Il l'interrompit, plaquant les mais sur le comptoir et se penchant en avant.

-"J'ai suivi l'archidruide Fandral, j'ai également participer à planter Teldrassil !" dit-il, enthousiaste.
le Sam 9 Déc - 19:49
"-Oh... Euh... Et bien, ce ne sont que des "on dit" mais la rumeur court que vous étiez bien plus d'un pour faire pousser cet arbre... Une très grande cérémonie, en somme" répond-elle, essayant de retrouver son naturel
le Sam 9 Déc - 20:26
Il se releva, faisant les cents pas de la pièce, faisant claquer le bout de son bâton sur le sol à chacun de ses pas.

-"Je sais bien, j'y étais. Nous étions un groupe de... il tousse druides voulant récupérer l'immortalité des elfes suite à l'implosion de Nordrassil."

Il prend un tabouret qui se trouvait sous les tissus, et le tire jusque devant le comptoir avant de s’asseoir, croisant les jambes sous sa longue robe obscure.

-"Mais certains nous ont pris pour des traîtres." croisant également les mains sur ses genoux.
le Sam 9 Déc - 20:49
Elle croise à son tour les jambes en le regardant
-"Oh... Votre acte était contesté par d'autres têtes pensantes ? C'est en soi triste quand on voit la beauté de Teldrassil"
le Sam 9 Déc - 22:04
Fen'Iel observa chaque mouvement de la jeune elfe, celle-ci venait en effet de croiser ses jambes de la même façon que lui, comme un mime.

-"Oh... Votre acte était contesté par d'autres têtes pensantes ? C'est en soi triste quand on voit la beauté de Teldrassil"

Ces paroles jeta un grand silence dans la pièce, on ne pouvait entendre que le grincement des bois, le scintillement des feux follets dehors et les bruits des passants. Ciladia le regarda, croisant les mains à son tour, haussant un sourcil.

-"Qu'est-ce qu'il y a ?" dit-elle après quelques longues secondes à écouter les bruits de dehors.

Il posa doucement son bâton contre le comptoir, et agrippa de ses deux mains, qu'elle remarqua fripée, les planches de celui-ci. Il se hissa tout près de l'elfe, seule le meuble en bois les sépara. Fen'Iel approcha son visage, Ciladia pouvait remarquer que ses lèvres étaient gercées et qu'il possédait de sacrés poches bleues sous les yeux, dû au manque de sommeil.

-"Dites moi..." dit-il d'une voix froide. "Que pensez-vous de notre perte d'immortalité ?"

Il se replaqua dans le fond de sa chaise, dans un grincement de bois qui fit frisonner la jeune elfe. Le mystérieux elfe croisa ensuite les bras, attendant patiemment sa réponse.
le Dim 10 Déc - 11:21
Elle prit quelques secondes à réfléchir, avant d'inspirer profondément
-"En soi... Comme une perte de notre patrimoine. Même si notre longévité excelle toujours celle des races connues. Mais... Mon. Notre peuple souffrira tôt ou tard les âfres de la vieillesse comme les mortels. Et quand nous seront à ce moment, je la vivrais comme une réelle tragédie, plus qu'un passage à vide en attente d'une solution au retour de notre immortalité.
le Dim 10 Déc - 12:01
Fen'Iel acquiesça, puis ferma les yeux.

-"Vous savez..."

Il marqua une pause, secouant lentement la tête de droite à gauche.

-"Vous savez, où nous a prit pour des traîtres, des lâches et des dédaigneux. Que cet acte était contre nos principes, contre notre sacrifice. Mais..."
-"Mais ?" dit-elle en penchant la tête sur le côté.

L'elfe ouvra lentement les yeux, puis leva la tête vers Ciladia. Il sourit de toutes ses dents blanchâtres, ce qui n'allait pas bien avec tout le reste de son accoutrement. Il remonta doucement sa capuche le long de son dos, couvrant ses cheveux verts attachés.

-"Mais j'ai trouvé un autre moyen. Un moyen qui nous rerendrait l'immortalité et supprimerait les faiblesses de notre peuple."
le Dim 10 Déc - 13:04
Elle se dit alors tout bas, en veillant à ce que son interlocteur l'entende
-"Je devrais peut-être appeler la garde..."
le Dim 10 Déc - 13:30
Il se relève de son tabouret, le faisant glisser sur le plancher un peu plus loin avec son bassin. Sa capuche tombe sur son front, lui donnant l'air d'un sordide gourou. Il reprend son bâton de marche de vieux bois et circule dans la pièce lentement. Il caresse du bout de ses doigts les tissus pendant du plafond en marchant dans l'allée que ceux-ci forment vers la porte, il se retourne à mi chemin, posant à nouveau son regard sur Ciladia restée stoïque sur son tabouret, les jambes croisées.

Il revient vers le comptoir, passant sa main droite sur tout les tissus à portée, se remuant sous les doux mouvements de l'elfe.

-"Vous pouvez toujours essayer, ils savent que j'ai raison, ils sont de mon côté." dit il d'une voix sinistre à en faire frisonner les peureux.
le Dim 10 Déc - 14:12
-"N...Non. Les gardes sont du côté d'Elune voyons..." répond-t-elle d'une voix chevrotante, la discussion avec l'homme la mettant de plus en plus mal
le Dim 10 Déc - 17:12
Fen'Iel claqua ses deux mains sur la table, il se pencha à nouveau au comptoir, regardant Ciladia dans l'argent des yeux. Il sourit...

-"Que vous croyez ! Elune nous a abandonné il y a longtemps ! Nous avons perdus notre patrimoine, notre immortalité. Ils sont nombreux à ne plus croire en Elune. Les autres ne survivront pas lors du Grand Changement, l'emprise de cette mauvaise déesse faiblit de jour en jour, Thor falah nor dora !"

Ses paroles la terrifiait de toute son âme, à nouveau un frisson parcourait tout son corps, elle poussa sur le comptoir avec ses pieds pour se reculer. Cette personne, cet homme, il cachait bien son jeu au début mais toute sa folie venait de sortir de sa bouche !
Il se releva, prenant à nouveau un air neutre, baissant et plissant les yeux. Il prit le bâton à deux mains et le leva, l'inclinant ensuite vers le crâne de Ciladia. Il tapota dessus.

-"Si tu veux vraiment voir le nouveau, la vérité, fermes le magasin demain. Je j'attendrais à la sortie de Darnassus."

Il reprit son bâton, partant vers la sortie. Il passa à nouveau ses doigts entre les tissus, puis à mi-chemin, ferma violemment son poing et ses maigres doigts sur un tissu violet, l'arrachant violemment de son accrochage.
Il ouvrit lentement la porte, deux personnes se trouvaient à l'extérieur en faction sur les côtés du magasin. Deux gardes de Darnassus dont elle voyait les lances dépasser ainsi que les bras.

-"Ande'thoras-ethil."

Il passa la porte et la claqua violemment, tellement fort que tout l'atelier trembla et que des poussières des planches au plafond s'écrasaient sur le dos et sur les cheveux de l'elfe, laissant Ciladia troublée.
le Dim 10 Déc - 18:38
Troublée.
Voilà l'état dont l'étrange homme l'a laissé pour toute la journée, et toute la nuit.
Elle était en proie au doute. Disait-il vrai ? Ou était-ce un dément ?
Elle devait trouver des réponses à ses questions.
Le rendez-vous apporterait ses réponses.
le Mer 13 Déc - 17:18
Ciladia ne put dormir de la nuit, malgré sa fatigue de la veille. Elle avait placé un sac de couchage sur le sol, et s'était enfuie dessous.
Elle tendait l'oreille, écoutant le bruit des feux follets dehors pour essayer de s'endormir, mais elle était trop terrifiée.

Aux aurores, elle se leva difficilement. La fatigue l'avait rongée. D'énormes poches violacées s'était formée sous ses yeux.
Elle fixait le plafond, des tas d'images et de pensées traversaient sous esprit à une vitesse folle. Il revoyait son visage, ses lèvres gercées, son regard d'or, ses cernes... On frappa à la porte.

Ciladia fit un bond. Était-ce lui ? Non, ça ne se pouvait pas...
Elle s'ôta de son sac, et se releva. D'un pas hésitant, elle se dirigea vers la porte. Elle tendit sa main pour attraper la poignée, tremblante, qu'allait-il se passer ? Elle l'attrapa à deux mains, et la baissa, ouvrant lentement la porte dans un grincement sinistre.

-"Bonjour."

Les deux officiers humains de la porte étaient là, ils saluèrent Ciladia en s'inclinant avec grand respect.
le Jeu 14 Déc - 10:26
Elle rendit le salut dans un silence religieux
Observant les officiers, elle daigna enfin de répondre
"-Bonjour. L'échoppe est fermée pour aujourd'hui, sauf si vous venez retirer une commande.
le Jeu 14 Déc - 19:54
Elle ouvrit la porte, timidement, et passa la tête par la petite ouverture de la porte.
Le sergent aux cheveux gris et à l'armure d'or aux épaules en forme d'aigle s'avança, se baissant légèrement pour voir à travers l'ouverture de la porte. Il haussa les sourcils et son front se plia sous ses nombreuses rides.

-"Vous avez l'air perturbée, pouvons nous entrer ? Ce n'est pas pour votre travail."

Il attrapa le bord de la porte de son gant d'acier. Visiblement, il veut empêcher qu'on ferme cette porte.
Ciladia commence à stresser. Que vont-ils lui dire ?...
le Ven 15 Déc - 22:09
Elle les laisse entrer, n'ayant visiblement pas le choix
"-Oui, vous savez, le changement de ville, ça perturbe toujours lors de la première nuit... Et je ne m'attendais pas à avoir la visite de l'armée de l'Alliance"
Elle leur sourit faussement
le Ven 15 Déc - 22:59
Le sergent haussa un sourcil, fixant l'elfe dans les yeux pendant quelques secondes.

-"Quelque chose ne va pas ?"

Elle ne répondit pas, se contentant de se diriger vers le comptoir, lentement. Le stress montait, elle regardait le sol, écarquillant les yeux. Elle s'arrêta devant, s'appuyant sur le bois.
Les deux sergents entrèrent. Leurs pas lourds résonnaient sur le plancher, qui se plia sous le poids de leurs lourdes armures. Le jeune sergent, aux cheveux bruns, ferma doucement la porte derrière eux, tandis que le vieux sergent avança lentement vers le comptoir à son tour.
Il s'accouda à celui-ci, commençant à pianoter des doigts. Le bruit régulier des doigts gantés se répercutait sur le meuble, étant le seul bruit dans le silence pesant de l'atelier.

-"Oh, mais quel impoli. Je ne me suis pas présenté. Karl Mantelambre, pour vous servir." il lui tendit sa main gantée, que Ciladia serra avec suspicion.
-"Je vais être franc avec vous, on ne pensait pas trouver quelqu'un ici. Car on a retrouvé la tenancière du magasin..."

Ciladia leva la tête, écarquillant les yeux.

-"Elle s'est suicidée. Nous l'avons retrouvée pendue à un arbre en dehors de la ville. Mais on nous a signalé la présence d'étranges personnes dans les parages. Savez-vous quelque chose sur ça ?"

Le sergent l’oppressait, il regarda avec insistance l'elfe pendant de longues minutes sans la quitter du regard, ni le détourner.
Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum