Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
le Mar 5 Déc - 21:55

Banhdur ne comptait déjà plus les heures passées depuis qu'il était entré dans le "Porc Enchaîné", petite taverne de la grande cité de Forgefer. Trois ?... Quatre ?... Cinq ?... L'alcool lui faisait perdre la notion du at temps.
Voilà un bon moment qu'il était assis au coin du grand feu du centre de la salle, un bouclier de l'Alliance étant attaché au mur en pierre juste à côté de lui. Il était à une petite table de pierres ornées de cuivre, la plus prestigieuse de la taverne. Un nain au monocle, assis face à lui, le fixait d'un regard inquisiteur, les deux mains contre la table, les fesses légèrement levée.
Banhdur le fixait dans les yeux, souriant. Les minutes passèrent, et le nain au monocle ne faiblissait pas, les yeux larmoyants.
Le fusilier souriait de toutes dents, cette situation semblait l'amuser, soudain l'autre commençait à plisser les yeux, les paupières tremblantes. Lonpieux attrapa fermement sa choppe de la main droite et frappa avec un coup sur la table, les verres et les bougies posées dessus se soulevant sous l'impulsion.

L'autre craqua, et cligna d'un œil. Tout les gens observants autour d'eux lancèrent une exclamation de joie, les rires fusant de partout. De colère, il frappa les deux poings sur la table, soulevant à nouveau les objets dessus, se leva de son siège et quitta la taverne en trombe, grimpant les escaliers maladroitement en grommelant.
Deux nains vinrent le prend sous les aisselles, et forcèrent sur leur muscle pour le faire grimper sur leurs épaules. Le fusilier, choppe à la main, tromblon dans l'autre, se pencha en arrière, riant et chantant.
Il hoqueta alors qu'un jeune nain vint l'interpeller en criant.

-"Lonpieux, on connait tous ici des capacités physiques incloyables, comment fais-tu ?"
-"Aaah, mon jeune ami ! Tu ne devlais pas êtle ici ce n'est pas de ton âge !"

Tous rirent, sauf le jeune nain, rougissant.
Il tapota sur les épaules des deux nains, ceux-ci penchèrent la tête, et il glissa jusqu'au sol, se rattrapant de justesse dans l'hilarité générale.

-"Je ne sais pas c'est comme ça ! Vous-ai je laconter ce qui m'est allivé tantôt ? Non ? Et bien tlès bien !"

Il se rassit sur la table, prenant un air grave, comme si il allait raconter une histoire terrifiante de la Sanssaint.

-"J'étais dans la folêt afin d'accomplil une mission de melcenaliat tlès impoltante. Soudainement, tlois bandits m'attaquent ! Moi, paniqué je solti mon tlombon... Et ma hache !"

Deux nains rirent, levant les bras en l'air.

-"J'ai tilé un coup en pleine tête et le plemier tomba le clâne éclaté au  au sol ! Le second applocha, je plis ma hache à deux mains et je lui taillada violemment la jambe ! Il tomba pal telle et pleula comme une fillette !"

Tous rirent, à nouveau.

-"Le second dégaina son cule-dent qui lui selvait d'épée et vint au colps à colps avec moi. Aplès un combat difficile, il lendit les almes, me suppliant poul que le l'achève !"

Tous rirent, sauf une voix qui s'éleva dans l'hilarité générale.

-"Tu sembles si fort, mais es-tu intelligent ? Je te parie que tu ne serais même pas me battre aux échecs"

Un nain et un humain s'écartèrent. Un homme d'une trentaine d'année s'avança. Il ne semblait pas très fort mais portait une épée à dague à la ceinture. Celui-ci était en vêtements civils mais portait un foulard rouge autours de la bouche. Ses cheveux étaient aussi noirs qu'une caverne la nuit et ses deux yeux bleus semblait lui lancer un défi.

-"Ah ouais ? J'te palie mon tlomblon que j'te bats à plate coutule !"


Dernière édition par Azeroth le Mer 6 Déc - 10:01, édité 2 fois
le Mar 5 Déc - 22:57
Si il y avait au monde une chose que Branhdur savait encore mieux faire que les bastons de regards , c'était arnaquer . Par conséquent il était normal qu'il apprenne à cet énergumène que se moquer de Branhdur dans le "Porc Enchainé" n'était pas l'idée la plus brillante qui fut . Une fois arrivé à la table d'échec , il fit le tour de la table de pierre ou était installé l'échiquier puis s'assis sur le tabouret qui était proche de lui .

-"Mon tlomblon n'est pas en toc , j'éspele que ton offle en vaille la peine  "

L'homme au masque avait un si grand sourire que même un foulard deux fois plus grand n'aurait pas dissimuler qu'il était sur de gagner . "Soit ce type me prend pour un con , soit il va tricher et dans les deux cas je vais lui prouver que c''est cause perdue " se dit Brandhur .

-"Peut importe la récompense de ta mission  je parie le double de la somme "
-"Tlès bien  , moi , Branhdul est heuleux de vous sépaler de cet encomblement qui alouldit vos poches

La foule qui se regroupait autour de la table attendais le début de cette partie qui s'annonçait pour le moins mémorable . Les coups s'enchainèrent , la foule suivit avec attention le combat qui se délivrait sur ce plateau d'échec . Branhdur n'en n'était évidemment pas à sa première partie d'échec mais son adversaire avais au moins 4 tours d'avance sur lui .  Branhdur perdit donc son tromblon au mains de son adversaire qui avait un visage on ne peux plus radieux .  Mais il avait senti que le vrai combat n'était pas un combat d'échec mais un combat tout cour , pourquoi l'homme aurait-il porté un masque dans le cas contraire .

-"Eh bien , mon brave Branhdur , vous me devez un tromblon je pense , non ?"
-"Avec des stratégies de fourbe comme celles-là , je vous doit aussi un pain dans la gueule !"

Mais malgré sa mauvaise fois Branhdur céda tout de même son arme à l'homme qui avait un sourire encore plus malicieux qu'auparavant . L'homme se leva enleva son maque , pointa l'arme sur Branhdur et dit

-"Adieu nabot , tu ne savais pas qu'il y avait un quatrième ? "

Se fut au tour de Brandhur , qui pendant que la foule s'était reculée , en avait profité pour sauter sur la table face à son ennemi qui appuya sur la détente sans que rien ne sorte de l'arme . Profitant de l'étonnement du bandit , le nain élança son gant de plate dans la mâchoire de l'homme au cheveux noir , le faisant vaciller en arrière  avant qu'il ne s'écrase au sol . Branhdur s'exclama :

-"La plochaine fois plend un fusiller assez stupide poul galder son alme chalgée dans une tavelne "

Alors que la foule se disputait des parties du criminel à frapper , Brandhur prit la bourse d'or en laissant son arme , estimant que c'était un dédommagement pour les 3 potes morts et la mâchoire disloquée et sorti de la taverne en déposant une partie de la somme sur le comptoir du barman. Il se mit en route pour s'acheter une nouvelle arme .
le Mer 6 Déc - 0:14
Le corps du bandit s'écrasa sur le sol. Une marée de gens foncèrent vers lui pour le frapper et le dépouiller. Dans cette pagaille, notre nain se faufila entre deux personnes et lui chaparda sa bouse, lâchant un petit rire satisfait.
Et ce qui devait arriver arriva, les gens commençaient à se frapper eux mêmes sans raison. Un humain frappa avec un marteau sur un nain, un gnome balançait du verre sur un nain, deux nains en venait aux poings... Le chaos s'installa vite dans la taverne. Branhdur pour éviter les blessures se planqua sur une table, il leva légèrement le nez au dessus de la table, les mains accrochées au dessus, puis une choppe vola dans toute la pièce. Par réflexe il s'abaissa, alors que la choppe éclata contre le mur derrière lui.
Il rampa doucement sous la pagaille, jusqu'au comptoir du tavernier.

Il arriva au pied de deux bottes noires, levant les yeux pour regarder qui il venait de cogner, il vit l'humain aux cheveux noirs ! Celui-ci était roué de coups, son visage ressemblait à une montagne tellement il y avait de coups sur celui-ci. Il semblait faible suite à son lynchage. Grognant, il prit la parole.

-"Eeeeeenfoiréééééé, si seulement tout ceux là savaient qu-..."

Il fut interrompu, une chaise en bois vola à nouveau et lui éclata la figure, il tomba à nouveau à la renverse comme la dernière fois, en espérant que cette fois il ne se relèverait pas.
Branhdur se releva à hauteur du comptoir, et versa quelques pièces sur le comptoir du tavernier. Le nain aubergiste riait aux éclats, c'était un nain en tenue blanche, à tablier, avec une peau grisée.

-"Hahaha, melci et à la plochaine !"

Le fusilier monta les escaliers, les mains dans les poches et la tête baissée, pensif.

...


Dehors, seuls les canaux de lave traversant de part en part la ville en cercle éclairaient la rue. De nombreuses maisons gravées dans la pierre, comportant des motifs et des ornements. Souvent des têtes de nains ouvrants la bouche, surtout sur le devant des maisons. Leurs fenêtres, éclairées de l'intérieur ne comportait pas de vitres mais simplement de petits trous comme des rectangles verticaux.
La caverne de Forgefer était tellement haute qu'il n'y voyait pas le plafond, excepté un stalactite descendant en pic jusqu'au pont de pierre enjambant bravement le canal de lave. Branhdur l'emprunta en direction d'un magasin de l'autre côté du canal. Il avait chaud, seul la lave et les relans de la bataille de la taverne faisait du bruit.
Devant le pont se trouvait une énorme porte en bronze, ornés d'or gravé de symbole en spirale décorative. Deux gigantesques piliers faisaient face à l'immense bannière représentant le symbole de Forgefer. C'était en effet le passage vers la grande forge volcanique au milieu de la ville.

Après quelques minutes de marche, Branhdur s'arrêta devant une petite maison, dont les escaliers descendait profondément encore dans la roche. Devant ceux-ci, il y avait un panneau représentant un nain joyeux tirant un fusil, accompagné d'une inscription "Au Plomb Joyeux".
Il descendit les marches une à une, poussant la porte en pierre, tandis qu'il fut accompagné dès qu'il ouvrit la porte par un nain fort maigre, la barbe descendant jusqu'à ses pieds et les moustaches rousses remontant le long de ses joues.

-"Bienv'nue au Feu aux Poudres !"
le Jeu 7 Déc - 19:31
Le "Feu aux Poudres" n'avait pas l'air de recevoir son premier client , le sol sentait les bottes sales et la poignée était déteinte suite au passages de nombreux acheteurs  mais Banhdur trouvais un certain charme à l'établissement , un peu comme si un grand -père avait transformé une broquante en magasin d'arme . De plus , le propriétaire était connu pour avoir une impressionnante descente de bière malgré son manque d'embonpoint et une connaissance des fusils très approfondie.

-"Salut Nudran ! Comment vont les affailes ? "
-""Ca va encole , mais si tous mes clients étaient comme toi je serais déja liche ! Je t'ai vendu un tlomblon il n'y a meme pas un mois et je ne le vois plus sul ton dos. "
-"Bah , c'est une longue histoire inintellesante , de toute façon j'allais en changer avec ma delnièle paye "

Nudran fit un geste de la main montrant l'ensemble de la pièce à Banhdur qui se retourna aussitot .

-"Dis moi donc ce que tu chelche et si ça lessemble un peu à une de mes almes je te felais un plix d'ami . Disons ... 99 poulcents ?"

Banhdur dit d'un air moqueur :

-"Eh bien , je ne te savais pas si généleux ...Je chelche un fusil à deux canons , lechalger dulant un combat est un celtain désaglément et deux tils me donnelont un avantage."

Nudran sourit de ses dents qui auraient bien eu besoin du meme traitement qu'il donnait à ses armes et marcha jusqu'à un rayon dans le derrière du magasin.

-"Voila , un canon fait moins de dégâts que celui d'un tlomblon classique , mais il y en a deux  "
-"Parfait , combien ?"
-"Bah ... (Nudran se grattait les cheveux) 50 pièce d'algent . "

Banhdur pris une poignée de pièces de sa bourse récemment acquise , les compta et les posa  sur la table.

-"Bonne continuation Banhdul , leviens vite !"
-"N'y compte pas !"

Tout en scrutant l'intérieur des canons de son nouveau jouet , Banhdur se mit en route pour le panneau d'affichage pour trouver un nouveau contrat.
le Jeu 7 Déc - 21:29
Banhdur ouvrit la porte, sans regarder la route. Les petits yeux plongés dans les deux canons de son nouveau. Il monte les escaliers, son nouveau joujou tout neuf à la main.
Il y a un panneau d'affichage près de l'entrée de Forgefer, il devrait peut-être aller voir là. Il fit craquer sa nuque et réemprunta le pont pour rejoindre de nouveau l'autre berge de la rive. En passant il vit un grand paladin musclé, mais qui semble enrhumé courir à toute vitesse vers la taverne.
La situation fit sourire le roublard, et il haussa les épaules, continuant sa route, oubliant instantanément ce qu'il avait vu. Il gambada joyeusement, observant son fusil sous toutes ses coutures pendant le trajet.

Il arriva finalement devant un bloc de pierre encastré dans le sol. Il y avait deux piliers décoratifs comportant le symbole du lion de l'alliance sur les côtés de ce panneau. De multiples feuilles étaient clouées dans la pierre.
Il y avait un peu de monde devant, quelques nains, des gnomes et des humains. Un humain en armure caractéristique des fantassins de l'alliance, les plaques argentées et bleutées, la plume sur le casque, la petite visière qui rendait son visage à peine perceptible, les écussons en forme de lion, etc, était sur le côté accoudé sur le côté du panneau et semblait surveiller le tout.
Le nain bouscula deux gnomes, prenant leur place sans aucune gêne, et leva les yeux, inspectant le panneau d'affichage, attrapant du regard les annonces qui pourraient l'intéresser. Deux attirèrent son attention.

Demande d'escorte:

Moi, Thorrag Attrapefoi, fier paladin nain de l'Alliance, et de la Cathédrale de la Lumière, demande une troisième personne afin d'accompagner, moi et un apprenti paladin appartenant à l'Aube d'Argent. J'ai promis à un vieil ami de parfaire sa formation, malgré le fait qu'il n'appartient pas à notre grande faction. Nous devons prendre une troisième personne afin de nous aider à traverser les étendues dangereuses et inhospitalières des Sombrefers, jusqu'aux Carmines au moins.
Si vous êtes intéressés, venez boire une bière avec moi chez moi, quartier des Communs, quatrième maison en partant de la droite près de la porte vers le Quartier Militaire.
La récompense sera de 10 pièces d'or.
Thorrag Attrapefoi

Anéantir les Crins de Givre du sud

Les trolls crins-de-givre sont une menace pour l'Alliance. Suite à l'avancée massive de troggs agressives, certains villages crins-de-givre ont décidés de se rapprocher de plus en plus de Kharanos. Cette nuisance a décidé de lancer de plus en plus d'attaques, de plus en plus agressives contre nos nains environnants, il est donc du devoir de toute personne de l'Alliance d'aider à détruire les villages et a les chassés de nos terres. Une armée de l'Alliance va être bientôt dépêchée pour attaquer les villages, et toute aide est la bienvenue.
Les trolls crins-de-givre, sont des trolls de taille normales, ayant la peau bleue comme la glace. Ils ne sont pas très avancés technologiquement mais ils sont loin d'être stupides. Beaucoup de leurs mystiques ont placés des sortes de balise pour repérer les formes invisibles, ce qui rend toute attaque de voleurs inutiles.
La prime est de 3 pièces d'or pour tout participant en plus. Si vous tuez un chef, 7 pièces d'or en plus vous seront données.
L'attaque est prévue pour dans 3 jours, le rassemblement des aides se fera à Kharanos.
Commandant Karven Bellyn de Hurlevent
le Jeu 7 Déc - 22:34
Banhdur savait que joindre une bataille à grande échelle était une énorme erreur pour tout mercenaire sans vœux de mort , de plus le sort des villages environnants n'importait que très peu pour lui ...
L' autre mission , par contre , était un rêve de mercenaire , escorter deux paladins était une occasion en or de se faire de l'argent facile , les paladins étant généralement de bon combattant par conséquent , Banhdur n'aurait qu'à rester à l'arrière et tirer sur l'éventuel bandit qui se trouverai là par hasard pour faire mine de mériter sa paye . Il pris aussitôt la mission d'escorte et se rendis chez Thorrag Attrapefoi.
le Dim 10 Déc - 18:39
Après une petite marche, Banhdur arriva devant une grande maison naine. Les fenêtres étaient fermées et les lumières éteintes de l'intérieur. La porte se trouvait en haut de quelques marches, alors qu'un toit rajouté se trouvait devant celle ci, soutenu par deux piliers dont de multiples symboles étaient gravés.
Banhdur monta les marches une à une, admirant ce petit bijou d'architecture naine, puis il frappa doucement du bout de son tromblon la porte.

... Rien ne se passa,

Le nain haussa un sourcil et refrappa, plus fort, plus violemment, de son gant en fer cette fois.

... A nouveau, rien ne se passa.

Banhdur recula, descendant les marches dans le sens inverse. Il prit une grande inspiration et puis hurla.

-"HEHO ?! Y'A QUELQU'UN ?!" dit il tandis que sa voix résonnait dans la caverne de Forgefer, vide à cette heure de la nuit.
-"OH FELMES LA SINON J'DESCENDS ET J'VIENS T'METTRE UNE PÉTÉE LA !" hurla une grosse naine joufflue, à la fenêtre de chez elle, juste à côté.

Le nain remonta les marches et refrappa, encore une fois rien ne se passa. Il attendit adossé au pilier des heures durant, retentant de toquer encore sans que personne n'ouvre. Il retoqua tôt le matin, mais toujours personne n'ouvrit.
Lassé, il s'assoyait sur les marches, posant son tromblon dans son dos ainsi que ses coudes sur ses genoux, et ses mains sur ses grosses joues, regardant le sol.
Banhdur regarda une heure durant les gens sortir de chez eux, armé de pelles, de pioches, de cordes, et parfois même d'épées et d'haches. Il soupira longuement, il devrait peut-être partir, il a sans doute oublier d'enlever son affiche du panneau d'affichage.
Il leva la tête quand un humain s'approcha. Il était jeune, blond, beaucoup plus grand que lui, a la peau blanchâtre. Sa chevelure longue lui arrive jusqu'au cou, et sa barbe est inexistante. Banhdur sourit quand il remarqua ceci, se disant qu'il devait sans doute être jaloux des nains.
Il porta une grande armure de plates ainsi qu'une côte de maille, ayant un bouclier au bras gauche et une épée dans son fourreau.

[FIN]
Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum